Evil Dead (1981) : un nouveau steelbook

 

— 11 mars 2014 — Le classique de Sam Raimi s’apprête à sortir en steelbook exclu Futurshop au Canada.
Sortie prévue le 20 mai 2014. Audio : anglais, français. Mais région A !

 

evil_dead CA

 

Un steelbook est déjà sorti en Angleterre fin 2012 et est encore disponible.
Audio : anglais, espagnol, italien.

 

EXIF_IMG 1001-evil-dead

 

Me tenir informé
M'avertir
guest
Le formulaire de commentaires recueille vos nom, email et contenu pour nous permettre de garder une trace des commentaires placés sur le site. Veuillez lire et accepter les conditions générales et la politique de confidentialité de notre site Web pour publier un commentaire.
5 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Palpatine

Visuel sympathique et qui ressemble à la première édition blu-ray amaray HD 2k du film… Que dire à propos de celui-ci? Encore un exemple d’un réalisateur (Sam Raimi) qui avec peu de moyens a réussi à repousser les limites du genre. Sans doute l’un des films d’horreur les plus terrifiants du début des années 80, qui enfonce le spectateur tout à tour dans l’étrangeté, le suspens, l’effroi, l’épouvante, et puis l’absurde, la folie, la répulsion avec un final qui coupe court à tout échappatoire… Raimi lui-même peu satisfait des SFX animatroniques de l’époque et dont toutes les ficelles sont presque… Read more »

Lwaz

Moi les Evil Dead m’ont toujours fait rire, mais ça reste des références et Sam Raimi à vraiment une patte à lui. Ce steelbook est très sympa. Merci d’avoir exhumé cette news car je pourrais m’y intéresser…

Lwaz

Non, je ne confonds pas. Mais j’ai commencé par le 2 c’est vrai…

Palpatine

Il n’y a pas de comique dans le premier. Mais par contre les SFX sont animatroniques donc c’est certain que cela fait sourire aujourd’hui. A l’époque ils étaient terrifiants

Steelbookcollector

Je suis d’accord sur tous les points ! Cela dit c’est Hitchcock qui a inventé l’auto-remake avec l’homme qui en savait trop, il y’a deux version celle de 1934 et celle de 1956 toujours réalisée par Hitchcock.